Selamat Siang

Ou Bonjour en Bahasa Indonesia!
Nous sommes maintenant à Batu Karas un petit village sur l’île de Java en Indonésie, pour venir jusqu’ici on a déjà utilisé une très grande partie des moyens de transport Indonésien (Becak(pous-pous), motos, bemo (mini bus), taxi…)

Revenons au commencement…

Nous avons vendu notre van mardi (à Perth, Australie) à un sympathique couple de Français, juste après nous avons pu déplacer notre avion pour Singapour et nous voilà parti mercredi !

Arrivé à Singapour on a pris une petite auberge dans le quartier de Little India pour passer la nuit avant de prendre notre prochain vol. Par le plus grand des hasards, on est tombé sur Julie et Thierry un couple rencontré sur la Great Ocean Road 7 mois plus tôt !! C’était complètement fou de se retrouver là, à ce raconter nos périples !!

Le lendemain après deux heures de vol, on a atterri à Bandung une grande ville de java, de là on a plongé dans la culture indonésienne !!! Sacrée immersion !!
On demande à un mec comment se rendre à Batu Karas, il réfléchit 3 secondes et me dit mon chauffeur est disponible je l’appelle et pour 300 000 rph (environ $30) il vous amène là-bas… Cool, trop facile l’Indonésie, on attend le chauffeur un petit moment qui finalement était le neveu du mec. Le neveu très souriant avait une veste qui ne nous plaisait pas trop du genre d’un gang avec écrit « fight together », des croix et des brassards au niveau des bras…avant de nous amener il devait passer chez lui se changer à ½ heure et passer chez les flics, car il avait renversé un scoot en venant…On refuse finalement de partir avec lui un peu pétouillard pour un début de trip sans savoir comment ça marche ici…

Bandung

De là, direction la gare, pour prendre le train en direction de Banjar. Le train est vraiment au top avec des petits ventilateurs, la possibilité de commander à manger et à chaque arrêt des marchands ambulants qui montent dans le train et proposent de la nourriture (Nasi Gorreng Nassssssssiiiiiiiiii = Riz fris Riiiiiiiiiiiizzzzzzzzzz). Tout le long du trajet la vue est vraiment superbe des rizières, aux petits villages à flanc de volcan. Arrivé à Banjar, on a pas le temps de poser un pied hors du train qu’on nous demande où on veut aller, on répond Pangandaran. Et c’est reparti, le mec nous propose de nous amener en becak (pou-pous) jusqu’à la gare routière, on fait quelques centaines de mètre et finalement le bus nous attend au bord de la route, on embarque en direction de Pangandaran. Le trajet n’a pas été des plus reposant le mini-bus roule comme un fou les voitures essayent de doubler sur 3 niveaux même si un scooter arrive en face, on est sur les sièges du fond la porte sur le côté ouverte, on a l’impression qu’on va valser à l’extérieur à chaque rebond sur la route !!! On hallucine c’est Ari Vatanen qui est au volant, le klaxon et les appels de phare en plus 😉 puis finalement on est tombé en panne 5 ou 6 fois, et sur le dernier calage impossible de redémarrer. Le co-pilote a dû trafiquer le moteur pendant une demi-heure. On est crevé il est 22h, on s’endort et là le mini-bus redémarre halelujah, par contre Ari est plus chaud que jamais et tente vraiment de faire un chrono !! Le co-pilote remonte in-extremis puant l’essence les mains complètement noires !! Arrivé à Pangandaran, on n’a pas posé un pied dehors qu’on nous propose de nous amener à un hôtel en becak. On commence à comprendre comment ça marche l’Indo!!!

Le mec du becak nous dépose à un hôtel en nous garantissant que c’est un bon hôtel pas cher « No bullshit sir !! » et il a pas tort une superbe chambre avec terrasse et salle de bain et le tout pour 100 000 rph ($10). Son nom est le Pondok Wulan. Le matin on a eu droit à notre premier banana pancake (le premier d’une longue série !!!) c’est vraiment excellent !!

Pandangaran

Le lendemain on part visiter les environs dont le parc national avec pleins de singes, des cerfs (oui ça surprend on s’attend pas à trouver des cerfs en Indonésie !) et des plages de pécheurs très sympa !

Pandangaran

On nous avait prévenu mais ça surprend toujours ! Les Indonésiens adorent demander aux occidentaux de prendre des photos avec eux, surtout les blonds ! Du coup ça commence dans le parc un groupe d’Indonésien nous demande s’ils peuvent nous prendre en photos (« Mister, mister pictures please!!). Tout le groupe y passe avec les filles, les garçons, le bébé puis la vielle dame… ça fait vraiment bizarre, mais du coup on commence à pas mal sympathiser !

En rentrant à l’hôtel on s’arrête manger à un warung (petite paillote dans la rue si notre intestin supporte ça on est paré pour un mois) et on rencontre Anggus, sa soeur et une de leur cousine on essaye de communiquer entre anglais et bahasa indonesia c’est vraiment rigolo !! Elles nous invitent à venir dans leur village lundi, rendez-vous pris !

On file en direction de Batu Karas, on enchaîne comme la veille becak, mini bus puis moto ! Deux mecs nous embarquent sur leur moto avec nos gros sac-à-dos, la route est défoncée en direction de Batu Karas, il nous fond passer par un raccourci sur un pont suspendu en bambou !! C’est complètement fou on n’a pas pu prendre de photo, le pont balancé de gauche à droite avec notre poids ! Le mec a dû s’arrêter parce que le pont s’est mis à bouger du coup il pouvait plus tourner.

Arrivé à Batu Karas mauvaise surprise les hôtels sont pleins, mais en Indo tu trouves toujours une solution ! En marchand dans la rue une jeune fille nous demande si on cherche une chambre et hop elle nous amène chez une amie à elle qui a un home stay (chambre d’hôte) dans une superbe petite maison au coeur du village avec vue sur la rizière ! on a accès à toute la maison rien que pour nous, c’est au top ! On loue deux planches et c’est parti pour 1 jour de surf avec des petites vagues, mais super facile à surfer !! c’est le top !

Le deuxième jours pas de vagues qu’à cela ne tienne on demande au serveur du resto et il nous lâche sa mob pour 50 000 Rps ($5). C’est parti pour du Jalan-Jalan (littéralement promenade à pied) motorisé. Du coup sans but aucun on se fait une petite balade de 70km dans les environs.

Batu-karas

Mais avant ça on se baladait à pied un peu plus loin de la plage principale de Batu-Karas et du coup on a eu droit à une nouvelle séance photo. Toute une famille sur 3 générations en train de petit déjeuner.

Batu-karas

Ils nous invitent à manger avec eux, on n’ose pas trop, mais on finit par manger du poulet griller, des oeufs de canard, du riz, des patates râpées frites, d’autre truc on ne sait pas trop quoi d’ailleurs notamment un Kretek un genre de cigarette indonésienne au clou de girofle. On repart de là avec une cargaison de Sama, un fruit qui ressemble à des couilles de serpent avec des gousses d’ail à l’intérieur (comment ça il faut une photo c’est explicite non ?)

Batu-karas

Désolé pour cette belle tartine, mais on avait envie de partager cette première immersion, c’est vraiment cool de découvrir ce pays, les gens sont vraiment adorables ! Bref on s’y sent bien en Indo !!
Par contre, ce qui nous a vraiment choqué c’est que c’est hyper crade dans la rue, quand on dit hyper c’est (hyper + hyper x 2)2 , il n’y a pas du tout de gestion des déchets et tout va par terre direct sans autre forme de procès et de temps en temps il fond un petit tas puis ils le crament.
Par contre, les hôtels et les restos sont ultra clean, on avait un peu peur de ce que l’on entendait sur l’Asie mais finalement les Backpacks Australien sont bien plus dégelasse…
Sempai jumpa lagi !

Nous sommes ici :

 

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. Merci pour les news et pour la « belle tartine », c’est très intéressant.

  2. Sympas vos nouveaux parents adoptifs !
    Quelle grande famille : combien de petits frères et de petites sœurs ? Je vois que vous avez bien adopté la bière locale aussi avec la fumette qui va bien. Vous n’avez pas tardé pour prendre le bon tempo indonésien : ça donne envie ! De mon côté, on fait de la voile en Croatie au mois d’août. Super : c’est le paradis de la voile la-bas. Je remonte à Paris lundi. Inouï de plus avoir à travailler! Bonne continuation. Grosse bises à vous deux. Bernard.

    • Carole & Mathieu

      Salut Bernard !
      Oui tu l’as dit pour une famille adoptive elle est conséquente surtout qu’en fait il y a grand parents, parents et petit enfants!!! Nous ça nous a étonné. Ils nous ont tout fait gouter sans exception. On a hâte de voir les photos de la Croatie, qui doivent être super avec des points de vue depuis le bateau. Sinon on est en ce moment à Bali, à Munduk dans les montagnes où la temperature est plus fraiche et où il y a en permanence un odeur de clou de girofle, plus agréable que les odeurs d’Asie habituelles.
      Du coup profite bien de ton temps libre maintenant, on ne doute pas une seconde qu’il va être bien chargé.

      Gros bisous

      Carole et Mathieu

Laisser un commentaire